Vous êtes ici : Le guide des prêts pour particuliers > Rachat de Crédit > Un rachat de crédit travaux : quelle procédure ?

Un rachat de crédit travaux : quelle procédure ?

Un rachat de crédit travaux : quelle procédure ?

Pour réduire ses mensualités de remboursement d’un crédit travaux afin de minimiser son taux d’endettement, le consommateur peut souhaiter se tourner vers le rachat de crédit, une opération bancaire qui a le vent en poupe. Sauf que dans ce cas précis, on ne parle pas de rachat de crédit mais de regroupement de crédits, ce qui est totalement différent. Faisons le point sur cette notion pas toujours connue du grand public. Voyons enfin en quoi consiste cette opération financière de regroupement et comment obtenir un nouveau prêt aux meilleures conditions de financement ?

Rachat de crédit et regroupement de crédits : bien faire la distinction

Voici la différence entre ces deux opérations financières.

  • Le rachat de crédit s’effectue à partir d’un seul prêt immobilier ou plusieurs, auprès d’une banque concurrente qui rembourse au créancier initial le capital restant dû et accorde au client un nouveau prêt à taux renégocié, donc inférieur. Le rachat de crédit concerne exclusivement les crédits immobiliers. Il ne peut donc pas être sollicité pour un crédit travaux.
  • Le regroupement de crédits est une autre opération bancaire qui, elle, permet à l’emprunteur de faire racheter au moins deux crédits dont obligatoirement un crédit immobilier. Le second peut être un crédit à la consommation ou un crédit travaux.

Il faut donc noter que ce que l’on appelle par abus de langage le rachat de crédit travaux est en fait un regroupement de crédits. La procédure est donc possible si l’intéressé a un prêt immo en cours qu’il souhaite intégrer à cette opération.

Pourquoi opter pour le regroupement de crédits (immo + travaux) ?

Le regroupement donne la possibilité de bénéficier d’un autre prêt dans des conditions de financement beaucoup plus favorables que celles en cours. Cette solution financière a pour but de diminuer le montant de ses mensualités de remboursement. Le regroupement de crédits travaux et immobilier, pour qu’il soit intéressant, doit bénéficier d’un taux d’intérêt plus bas. Les prêts en cours sont rachetés par la banque à concurrence du capital restant dû et un nouvel emprunt est donc contracté.

A l’issue de cette opération, la banque qui a accordé le regroupement de crédits établit un nouvel échéancier. Celui-ci permet de connaître le montant des mensualités, des intérêts à régler tous les mois ainsi que le capital restant dû qui régresse au fur et à mesure que l’on s’approche du terme.

En réduisant ses mensualités de remboursement, l’emprunteur peut ainsi mieux gérer son budget et bénéficier d’une meilleure capacité d’épargne. C’est une solution pour financer d’autres projets sans dépasser sa capacité d’endettement.

Le regroupement des crédits travaux immo se révèle intéressant dès lors que le nouveau taux d’emprunt est inférieur d’au moins 1 % à celui consenti initialement par la banque. Le débiteur peut donc réaliser une économie importante sur le coût global de ses emprunts. A noter que le Code de la Consommation prévoit des indemnités pour remboursement anticipé. Elles ne peuvent excéder 3 % du capital restant dû sans toutefois dépasser l’équivalent de 6 mois d’intérêt.

Il faut savoir que dans le cadre d’un regroupement de crédits, si l’emprunt immobilier représente au moins 60 % de l’ensemble des prêts à regrouper, c’est la législation du crédit immobilier qui s’applique. C’est la solution la plus intéressante pour le consommateur car le taux d’intérêt d’un emprunt immo est inférieur à celui appliqué sur un crédit travaux.

En revanche, si la part représentée par le crédit immobilier est inférieure à 60 %, c’est alors la législation du crédit à la consommation qui fait foi, ce qui est déjà nettement moins intéressant !

Comment obtenir un regroupement de crédits travaux + immo ?

Pour pouvoir bénéficier de cette opération bancaire il est bien utile de remplir un formulaire en ligne après s’être connecté à un comparateur de rachat de crédit. Le demandeur peut, par ce biais, obtenir une réponse de principe personnalisée.

Une étude de son dossier est réalisée par la banque dès lors que les pièces justificatives lui ont été fournies. En fonction de la situation du demandeur, elle donne soit un avis favorable ou sois un avis défavorable. En cas d’accord, la banque transmet un contrat de prêt à son client. Après un délai de réflexion minimum de 10 jours, l’intéressé signe le contrat. Le créancier rembourse alors le capital restant dû à la banque d’origine (si le client a opté pour un établissement concurrent) afin que les différents crédits concernés soient soldés. Des frais de dossier sont souvent appliqués lors de la mise en place de cette nouvelle opération financière.

A noter que ce type de démarche n’est pas rentable si l’intéressé arrive en fin de prêt. En effet, le capital à rembourser est dans ce cas insignifiant et l’emprunteur s’est déjà acquitté de la grande majorité des intérêts.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Rachat de crédit de 100 000 € : conseils et simulation Rachat de crédit de 100 000 € : conseils et simulation Si l’on souhaite bénéficier de la baisse des taux d’emprunt, on peut opter pour le rachat de crédit immobilier. Et pour cela il n’est pas nécessaire d’avoir souscrit un prêt important....
  • Rachat de crédit sans avis d'imposition Rachat de crédit sans avis d'imposition L’avis d’imposition est régulièrement exigé par les organismes de prêts au moment où un consommateur sollicite un rachat de crédit. Ce document fait partie des pièces justificatives à...