Vous êtes ici : Le guide des prêts pour particuliers > Rachat de Crédit > Rachat de crédit de 100 000 € : conseils et simulation

Rachat de crédit de 100 000 € : conseils et simulation

Rachat de crédit de 75 000 € : conseils et simulation

Si l’on souhaite bénéficier de la baisse des taux d’emprunt, on peut opter pour le rachat de crédit immobilier. Et pour cela il n’est pas nécessaire d’avoir souscrit un prêt important. Un rachat de crédit de 100 000 € est monnaie courante. Voici plus de détails sur cette opération bancaire très sollicitée par les emprunteurs depuis quelque temps.

Rachat de crédit : une opération bancaire bien spécifique

Il s’agit d’une opération financière qui consiste à faire racheter son crédit immobilier en cours par une banque concurrente afin de profiter d’un taux plus bas. Les emprunteurs qui souhaitent profiter de cette opportunité espèrent pouvoir ainsi mieux gérer leur budget. Attention toutefois au moment de rechercher les meilleures offres de ne pas confondre le rachat de crédit avec la renégociation de prêt ni même avec le regroupement de crédits car il s’agit de trois opérations bien distinctes.

Pour information :

  • La renégociation de prêt peut être obtenue exclusivement auprès de l’établissement bancaire qui a accordé l’emprunt initial.
  • Le regroupement de crédit quant à lui permet de faire racheter par la banque de son choix un minimum de deux crédits, à savoir prêt à la consommation + prêt immobilier. L’objectif est de pouvoir bénéficier d’une nouvelle solution de financement. L’emprunteur peut de cette manière voir ses anciennes mensualités regroupées en une seule. Il peut profiter de sa demande de regroupement de crédits pour faire modifier sa durée d’emprunt.

Le rachat de crédit pour faire baisser le coût d’un prêt immo en cours

Réaliser quelques économies sur le coût total d’un emprunt est le but recherché lorsque l’on sollicite un rachat de crédit immobilier. Ce peut être une solution intéressante du fait que les taux d’intérêt ont considérablement baissé ces dernières années.

Le principe de cette opération bancaire est simple : la banque nouvellement contactée rembourse le crédit en cours au créancier initial, accorde un nouveau crédit à son client en appliquant un taux d’emprunt différent, puis établit un tableau d’amortissement qui indique les nouvelles échéances à rembourser par l’emprunteur. C’est donc cet établissement bancaire qui fixe les modalités de l’emprunt.

Avant de s’engager, il faut toujours vérifier que le contrat de rachat de crédit immo précise bien les points suivants :

  • Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG),
  • Le montant du capital à racheter, 100 000 € par exemple,
  • La nouvelle durée de remboursement,
  • Le montant du capital augmenté des intérêts et de l’assurance de crédit : c’est ce que l’on désigne par « coût total du crédit »,
  • L’assurance emprunteur, sachant que le client peut opter pour l’assurance Groupe (proposée par la banque prêteuse) ou la délégation d’assurance (c’est-à-dire opter pour une couverture auprès d’une compagnie d’assurance sans lien avec la banque).

L’offre de financement qui lui est faite doit bien faire figurer le montant des mensualités que l’emprunteur s’engage à rembourser ainsi que leur nombre.

Certes, un rachat de crédit de 100 000 € n’est pas accordé de façon systématique. Pour donner son accord, la banque commence par analyser la situation de son client afin de s’assurer qu’elle est stable d’un point de vue financier. Pour racheter ce crédit immobilier, le banquier ne veut pas prendre de risque. Il doit donc vérifier que l’emprunteur dispose d’une capacité d’endettement suffisante. Comme pour tout crédit immobilier, celle-ci ne doit pas excéder 33 % des revenus (elle peut atteindre 40 % au maximum pour un emprunteur qui peut justifier de ressources importantes). Des justificatifs sont exigés pour vérification.

Rachat de crédit de 100 000 € : faire une simulation

Il est conseillé de recourir à un simulateur en ligne pour estimer le montant des mensualités suite à un rachat de crédit de 100 000 €. Cet outil en ligne est pratique et fiable.

L’intéressé fournit tout simplement quelques informations par le biais d’un formulaire en ligne sur sa situation actuelle. Il peut sélectionner ses besoins comme par exemple la durée du remboursement souhaité ou encore le montant concerné. En seulement quelques minutes, il reçoit par mail l’estimation des futures mensualités ainsi que le coût global de l’opération.

Faire une simulation est indispensable pour s’assurer que l’opération bancaire est vraiment utile. Si le nouveau taux appliqué diffère peu de l’ancien et que le gain de l’opération n’est pas très important, autant conserver son ancien prêt. De plus, les spécialistes déconseillent d’opter pour un rachat de crédit immobilier alors que le prêt en cours a été contracté récemment, et il en est de même si le prêt immo que l’on rembourse est sur le point d’arriver à terme.

Il faut enfin prendre en compte que ce type d’opération bancaire entraîne des frais de dossier, de courtage, mais aussi des frais d’hypothèque ou de cautionnement, et des pénalités de remboursement anticipé. Ce n’est donc pas à négliger.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Un rachat de crédit travaux : quelle procédure ? Un rachat de crédit travaux : quelle procédure ? Pour réduire ses mensualités de remboursement d’un crédit travaux afin de minimiser son taux d’endettement, le consommateur peut souhaiter se tourner vers le rachat de crédit, une opération...
  • Reprise de crédit : est-ce que ça existe ? Reprise de crédit : est-ce que ça existe ? Reprise de crédit n’est pas le terme approprié pour désigner le réaménagement d’un ou plusieurs prêts en cours. Il crée d’ailleurs la confusion dans l’esprit des consommateurs,...