Vous êtes ici : Le guide des prêts pour particuliers > Rachat de Crédit > Qui peut faire un rachat de crédit ? A qui s'adresse-t-il ?

Qui peut faire un rachat de crédit ? A qui s'adresse-t-il ?

Qui peut faire un rachat de crédit ? A qui s'adresse-t-il ?

La baisse des taux d’intérêt encourage le rachat de crédit chez les particuliers qui souhaitent revoir les modalités de leur emprunt immobilier en cours. Mais tous les emprunteurs ne sont pas systématiquement éligibles à cette opération bancaire. Qui peut effectuer un rachat de crédit et voyons aussi quelles sont les personnes non autorisées à profiter de cette solution.

Pour quelles raisons effectuer un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit est une opération financière qui consiste à céder son prêt immobilier en cours à un autre établissement financier que celui qui a accordé l’emprunt. C’est une faculté permettant de solliciter un autre prêt immo, similaire, mais à de meilleures conditions que celles dont bénéficie le crédit initial.

C’est une opération intéressante dès lors que le taux d’intérêt est plus bas que l’ancien, au moins inférieur de 1 % (par exemple 1,14 % au lieu de 2,17 %). Si l’emprunt est accordé, le particulier bénéficie alors d’un nouveau prêt dont les mensualités sont plus faibles à durée égale.

Mais le rachat de crédit offre également la possibilité d’emprunter le même capital que celui restant dû en allongeant sa durée afin de réduire davantage le montant de ses échéances, et par voie de conséquence le taux d’endettement du foyer. Dans ce cas, le nouvel établissement rachète le capital encore en cours de remboursement à l’organisme prêteur d’origine, afin que son client reparte sur un nouveau prêt plus avantageux.

A qui s’adresse le rachat de crédit ?

Le rachat de prêt s’adresse à toute personne qui a contracté un prêt immobilier (et uniquement immobilier) auprès d’un établissement de crédit dès lors que la situation financière du foyer le permet. Ce peut être par exemple :

  • Un ménage ou un emprunteur seul qui a un taux d’endettement trop élevé du fait qu’il a souscrit des crédits en plus de son emprunt immobilier (prêt travaux, crédit auto, crédit à la consommation) et qui désire diminuer ses échéances pour éviter le surendettement.
  • Un emprunteur qui souhaite profiter de la baisse des taux du marché pour bénéficier de conditions d’emprunt plus favorables, réduire considérablement ses mensualités et par voie de conséquence le coût global de son crédit immobilier. Cette solution permet donc de mieux gérer son budget et de retrouver ainsi du pouvoir d’achat.

Qui ne peut pas bénéficier du rachat de crédit ?

Le rachat de crédit n’est pas possible pour les personnes qui se trouvent dans l’une des situations suivantes :

  • Inscrites au FCC (Fichier Central des Chèques) : ce sont des particuliers non autorisés à émettre des chèques ou à utiliser leur carte bancaire.
  • Inscrites au FICP (Fichier des Incidents de remboursement de Crédit aux Particuliers) : il s’agit de personnes qui sont en situation de surendettement et fichées à la Banque de France.
  • Les personnes en surendettement qui s’orientent vers une procédure judiciaire.
  • Les ménages qui subissent une baisse de revenus ou inscrits comme demandeurs d’emploi et qui ne peuvent (et ne pourront) pas faire face aux remboursements.

Quelle situation financière d’un emprunteur est jugée favorable lors d’une demande de rachat de crédit ?

La situation financière d’un emprunteur est un critère décisionnel pour les banques sollicitées. En effet, un créancier accorde un rachat de crédit immobilier à un emprunteur dès lors que celui-ci peut justifier d’une situation pécuniaire stable. Cette opération bancaire est acceptée sous certaines conditions, à savoir :

  • L’emprunteur est tenu de disposer d’une capacité de financement suffisante pour rembourser son prêt.
  • Le taux d’endettement ne doit pas être supérieur à 33 % des revenus du ménage.
  • La situation professionnelle de l’emprunteur doit être stable (CDI, fonctionnaire, indépendant pouvant justifier de revenus réguliers et suffisants…), ce qui exclut le CDD, les missions d’intérim et la situation de demandeur d’emploi.
  • Le demandeur ne doit pas avoir trop de crédits en cours.
  • Le relevé de compte de l’intéressé doit être positif et ne pas comporté trop de découverts sur une période donnée.

Le rachat de crédit fonctionne de la même façon qu’un prêt immobilier classique. Il est donc important que la situation financière soit irréprochable pour que l’opération soit consentie par la nouvelle banque, faute de quoi la demande peut être refusée.

Le demandeur a toujours la possibilité d’utiliser un comparateur de rachat de crédit. Grâce à cet outil simple et efficace, gratuit et sans engagement, il peut connaître rapidement la faisabilité d’un nouveau financement. Il a aussi tout le loisir de choisir ainsi la meilleure offre de rachat de prêt parmi toutes les propositions qui lui sont faites.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Comparateur Rachat de Crédit
En moins de 3 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers